Générateur 1750Hz pour micro Kenwood MC44

Mon émetteur-récepteur VHF Kenwood TM-241E est équipé d’un micro MC-44, et non du MC-44E original. Celui-ci était défectueux et a dû être remplacé, mais il semble difficile de se procurer la version européenne, dotée du générateur 1750Hz.

Utilité du générateur 1750Hz

La tonalité 1750Hz est nécessaire pour déclencher l’ouverture de certains relais VHF, comme par exemple le relais des Vosges, F1ZBV. J’ai donc décidé de fabriquer un générateur avec les moyens du bord, et de l’intégrer dans le micro. J’ai déjà regardé la différence entre les schémas des deux micros, que voici:

Le MC-44

mc-44-multi-function-microphone-wiring-diagram-png

Le MC-44E

capture-du-2016-09-21-22-27-03

La fonction CALL du MC-44 (canal prioritaire) est remplacée par la fonction TONE sur le MC-44E. L’appui sur ce bouton alimente un générateur 1750Hz centré sur IC1 (TC5082P) et court-circuite le bouton PTT. Le signal généré est atténué par un pont de résistances, puis ajouté à celui du micro après suppression de la composante continue.

Examen des fonds de tiroirs

J’ai trouvé quelques exemples de générateurs 1750Hz à quartz ou à résonateur céramique, et comme je n’aime pas réinventer la roue, j’ai choisi ce schéma de F1IEY. Des années de stockage de tout et de rien, sur le principe « ça peut servir » m’ont doté d’un stock impressionnant… De ce fait, pas besoin de courir chez le vendeur du coin pour trouver mon bonheur. N’ayant que très peu de place dans le micro, j’aurais dû faire un montage CMS sur un circuit imprimé de faible épaisseur, mais comme l’idée du départ était de construire avec les moyens du bord, j’ai fait autrement…

La réalisation

Il s’agit donc d’un montage en 3D qui va m’attirer les foudres des puristes, et ils ont raison.

dsc_0904J’ai coupé les pattes d’un 4060 et j’ai soudé les composants autour. De ce fait, le circuit est plat et prend un place minimale. Cependant, quelques composants sont soumis à des stress importants. En effet, la résistance CMS en série avec le résonateur n’est vraiment pas faite pour être montée comme ça, et risque fort de souffrir au moindre choc. Cependant, ce montage fonctionne, et il rentre dans le micro MC44. C’est de toute façon fait provisoire, en attendant de trouver un MC-44E d’occasion, ou de faire un montage plus sérieux, sur circuit imprimé, et autour d’un microcontrôleur par exemple.

Intégration dans le micro

Il n’y a vraiment pas beaucoup de place, mais ça va rentrer…

dsc_0894dsc_0898     dsc_0902

Je démonte le micro. Après avoir mis de côté la barre de boutons, j’accède aux commutateurs. Je dessoude la patte droite du bouton CALL et je la lève pour l’isoler. La patte gauche est en série avec une résistance de 0 Ohm qu’il me suffit de dessouder. Je peux alors amener l’alimentation positive sur la patte levée, et la récupérer à l’emplacement de la résistance pour alimenter mon générateur.

dsc_0905Il suffit ensuite de récupérer le signal (fil vert) et le mélanger au signal du micro à travers une résistance et un condensateur comme sur le modèle original. Le tout rentre finalement au chausse-pied dans le boîtier du micro, après l’avoir isolé avec de l’adhésif pour électricien, et le système fonctionne très bien. La seule différence avec l’original, c’est que je dois appuyer simultanément le bouton Call et le bouton PTT puisque je n’ai pas prévu le transistor assurant cette dernière fonction.

Conclusion

C’est un peu tiré par les cheveux, mais la fonction est atteinte. C’était la solution la plus rapide, mais peut-être pas la plus élégante. J’y reviendrai peut-être un peu plus tard avec un microcontrôleur, un circuit imprimé…

Ce contenu a été publié dans Radioamateur, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.